Tag Archives: ELIET

Nouvelle évolution sur le marché du broyage

Vector4SZR-CC_Montage_HR
Lees het gehele artikel

L’abondance de pluie à laquelle nos jardins ont dû faire face cet été s’est avérée être la recette idéale pour une croissance effrénée des fleurs et des plantes. Les haies aussi ont gonflé d’impatience et ont invité à être taillées.  Dans une telle période, les entrepreneurs de jardinage se demandent parfois ce qu’il faut faire de tous ces résidus d’élagage.  Les professionnels du jardinage sont de plus en plus conscients que le jardin de l’avenir est biocirculaire. L’entretien durable des jardins avec une attention particulière au recyclage des déchets de jardin est une tendance croissante.   Plus que tout autre, le fabricant belge ELIET a le flair pour repérer ces évolutions et développe les produits dont les jardiniers visionnaires ont besoin. 

Bientôt un nouveau broyeur compact ‘quatre saisons’

Les broyeurs modernes sont censés pouvoir traiter sans problème non seulement le bois mais également les autres déchets de jardin. Sinon, quel est l’intérêt d’une telle machine ?   Un broyeur n’a pas besoin d’être grand et puissant. Avant tout, il doit être capable de traiter les déchets de tout travail d’élagage tout au long de l’année. Très souvent, une telle petite machine polyvalente côtoie un broyeur à bois plus grand qui est utilisé principalement en hiver pour les gros travaux de d’élagage
des branches.  

C’est dans cette optique qu’ELIET lancera sur le marché, début 2022, une machine très intéressante. Le nouvel objet de convoitise s’appellera VECTOR 4S. « 4S » est une autre référence aux 4 saisons, ce qui souligne clairement son caractère polyvalent. Le fabricant décrit le VECTOR comme un petit broyeur professionnel, bien qu’avec une capacité allant jusqu’à 8 cm, ce n’est certainement pas une mauviette. La machine est entraînée par un moteur Honda fiable de 13 ch à démarrage manuel.   Comme mentionné, ce VECTOR entre dans la catégorie des broyeurs de végétaux.  Il est équipé en standard d’un grand rouleau d’alimentation qui gâte l’entrepreneur de jardin lors de l’introduction de toutes sortes de résidus d’élagage. Le système de broyage ELIET découpe tout cela dans le sens des fibres en petits copeaux qui se compostent rapidement.  Le système breveté TurboDischargeTM utilise une turbine de soufflage intégrée pour garantir que même les copeaux humides et feuillus sont soufflés avec puissance.

Deux versions et un empattement très compact

Comme on peut s’y attendre de la part de l’inventeur du broyeur autotracté, ELIET a également équipé ce VECTOR 4S d’un train de roulement motorisé. L’entrepreneur de jardin peut même choisir entre des roues et des chenilles. L’empattement n’est que de 75 cm, de sorte que n’importe quel jardin est accessible à ce broyeur. Pour faire le pas vers l’entretien biocirculaire du jardin, le VECTOR est une solution globale extrêmement économique pour les entrepreneurs de jardin. Vous pouvez obtenir de plus amples informations sur ce nouveau broyeur auprès de votre revendeur ELIET agréé. 

Pluie en abondance ou sécheresse? Une cure de rénovation du gazon s’impose !

Regarnissage
Lees het gehele artikel

Ce qui laisse supposer que, comme lors des trois précédents étés, une nouvelle période de sécheresse nous attend. Les jardins et les pelouses vont encore souffrir. Une fois de plus, les aléas du changement climatique mettent les entrepreneurs de jardins face à des défis de taille – mais aussi des opportunités pour de nouvelles activités. Avec l’initiative “Start 2 Renovate”, ELIET veut permettre aux entrepreneurs de jardins de saisir ces opportunités.

Rendement accru grâce aux lames qui tournent en sens inverse

En fait, chaque entrepreneur de jardins devrait inscrire “RÉNOVATION DE GAZON” en lettre capitales à son agenda pour l’automne. Car après les vacances d’été, la période la plus chaude et les plus sèche est derrière nous. C’est donc le moment parfait pour prendre sérieusement en main le gazon. Sans une bonne stratégie de rénova–
tion, n’importe quel nouveau gazon va dépérir progressivement, année après année. À cause des extrêmes que connaît notre climat, de l’utilisation du gazon, de pathogènes, d’insectes mais aussi parce que les plantules d’herbe vieillissent, tout simplement, et ne peuvent pas garder éternellement leur jeunesse et leur vitalité. Pendant l’été, plusieurs de ces facteurs s’amalgament et il faut ensuite réparer les dégâts. D’où l’utilité d’une initiative comme “Start 2 Renovate”. La cure de rénovation se fait en 3 étapes, qui ont toutes leur importance :

Tout comme on ponce une surface pour y appliquer une nouvelle couche de peinture, le gazon doit d’abord être nettoyé en profondeur. L’objectif est d’en retirer tout ce qui n’a rien à y faire, comme par ex. l’accumulation de copeaux d’herbe, les vieux restes de racines, les herbes mortes, les mauvaises herbes, la mousse ou d’autres résidus organiques de plantes en bordure du jardin. Ce nettoyage se fait avec un scarificateur professionnel. Comme par exemple le C550 lancé par ELIET l’année dernière. Les lames de cette machine automotrice tournent en sens inverse, ce qui permet d’atteindre un rendement beaucoup plus élevé. Les lames ELIET auto-affûtantes sont positionnées à 15 mm les unes des autres, pour un effet d’arrachage maximal. De plus, la machine rassemble les déchets en un andain, ce qui facilite grandement le ramassage. C’est assez intéressant car la scarification n’est que la première phase de la cure de rénovation.

Les déchets sont rassemblés en un andain, ce qui facilite le ramassage

La deuxième étape est le regarnissage. Après avoir nettoyé le gazon en profondeur, il est temps de semer de l’herbe supplémentaire. Avec ces nouvelles semences, l’objectif est de créer une nouvelle population de plants qui se développent entre les anciennes, et viennent rafraîchir et dynamiser la pelouse. Les nouveaux plants comblent les espaces vides, ce qui donne un gazon plus dense et limite les risques l’apparition d’espèces invasives. Pour un regarnissage réussi, il convient de choisir un mélange de semences composé de cultivars qui germent rapidement (par ex. le ray-grass anglais). La condition, bien sûr, est que la graine arrive dans le sol, pour que la germination puisse se faire rapidement, à l’abri. Nous recommandons pour cela un regarnisseur ELIET. Il n’a pas son pareil pour créer de belles lignes de semis à 27 mm de distance, et souffle la graine jusqu’à 8 mm de profondeur dans le sol avant de la recouvrir directement avec la terre restante pour la protéger. Chaque semence d’herbe peut ainsi germer en toute tranquillité. Veillez ensuite à ce que le lit de semis reste bien humidifié grâce à la pluie ou à l’irrigation. Au bout de 10 jours, les premiers effets de la rénovation seront visibles.

La troisième et dernière étape de la cure de rénovation consiste à entretenir le résultat du semis, en fertilisant le gazon. Choisissez de préférence un engrais organique à action lente. Cela donnera un dernier coup d’accélérateur à la croissance de l’herbe neuve et ancienne dans les semaines précédant l’hiver. Et cela permettra surtout aux jeunes racines de bien se développer et s’implanter, améliorant du même coup les chances de survie et scellant la réussite de la rénovation.