NLFR

Plateforme pour le professionnel des jardins et des espaces vert
Le buis comme plante mellifère
Des fleurs du buis.

Le buis comme plante mellifère

Le grand public l’ignore – et c’est bien dommage – mais le buis est connu des apiculteurs comme l’une des meilleures plantes mellifères. L’abeille mellifère n’est cependant pas la seule à affluer vers les buis. De nombreuses espèces d’abeilles sauvages et de syrphes recherchent également cette source de pollen et de nectar au début du printemps.

En Europe, le Buxus balearica et le Buxus sempervirens sont indigènes. Ce dernier se trouve également dans de nombreux jardins et est une plante indigène en Belgique. Les périodes de floraison des différentes espèces de buis peuvent varier considérablement.

Le buis à floraison précoce dans nos régions est le Buxus microphylla var. koreana, le buis coréen. Il s’agit généralement d’un arbuste trapu avec de très petites feuilles qui peut commencer à fleurir dès le début du mois de février. Le terme « fleurs » est peut-être un peu galvaudé dans le cas du buis, car elles sont généralement petites et discrètes, mais les abeilles, elles, savent comment les trouver.

Syrphus torvus.

La floraison principale du Buxus sempervirens et de ses cultivars commence fin mars, début avril. La plupart des autres espèces asiatiques fleurissent également dans cette période. La floraison du buis se termine par celle du Buxus balearica, qui prend généralement fin vers le 30 avril.

Les buis peu taillés ou ayant déjà atteint un certain âge fleuriront chaque année. Cela n’a pas d’effet négatif sur la plante et il s’agit d’un processus naturel. Il existe une grande confusion à ce sujet, même parmi les soi-disant professionnels de notre secteur. On parle généralement de plantes en pots soumises à des conditions extrêmes (absence d’alimentation et d’arrosage) et qui, de ce fait, fleurissent. Il s’agit d’un instinct de survie de la plante qui n’a rien à voir avec des conditions de croissance normales.

Le pollen et le nectar de buis sont catalogués avec le score le plus élevé. De plus, le buis fleurit à une période où peu d’autres plantes sont en fleurs et est fortement pollinisé par une grande variété d’insectes bénéfiques. Ils y récoltent à la fois du pollen et du nectar, ce qui est crucial pour les jeunes abeilles et d’autres insectes.

Andrena haemorrhoa.

Espèces d’abeilles et de syrphes

La Belgique compte environ 360 espèces d’abeilles sauvages et environ 340 espèces différentes de syrphes. Les abeilles possèdent quatre ailes et de longues antennes. Quant aux syrphes, ils ont deux ailes et de courtes antennes. Les syrphes sont très mobiles et peuvent voler sur place. Les syrphes imitent les guêpes et les abeilles afin d’effrayer leur ennemi naturel. Ils n’ont pourtant pas de dard et sont par conséquent inoffensifs. Des recherches récentes (2020-2022) ont montré que des dizaines d’espèces d’abeilles sauvages et de syrphes butinent les buis en fleurs.

Conclusion

Le buis est une plante mellifère importante et un fournisseur de pollen et de nectar de haute qualité, tant pour les abeilles mellifères que pour les abeilles sauvages et toute une série d’autres insectes bénéfiques. Généralement considéré comme une « plante de jardin commune », il n’attire malheureusement que trop peu l’attention. 

Ces dernières années, le buis a été victime de la pyrale du buis, une espèce envahissante, et des appels massifs ont même été lancés en faveur de l’élimination du buis. Cette action a sans doute entraîné la disparition de nombreux buissons de buis plus anciens, qui fleurissaient chaque année. Cela a probablement eu une grande répercussion sur notre biodiversité et peut également avoir été très préjudiciable aux nombreuses espèces qui fourragent le buis. Des recherches plus approfondies devront montrer quel a été l’impact, mais ce qui est certain, c’est que les insectes apprécient beaucoup cette plante.

Le buis, en tant qu’arbuste à plusieurs tiges ou petit arbre, ou en tant qu’arbuste légèrement taillé, a certainement sa place dans nos jardins et contribue à la biodiversité. Il existe de nombreuses espèces et cultivars qui nécessitent peu de taille et qui peuvent parfaitement être utilisés dans les jardins plus naturels. 

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

Details